Guide Voyage Séville - Andalousie - KARAVEL
 

Séville et l'Andalousie

Les indispensables

En un coup d’œil

L'Andalousie est l’une des régions les plus rurales et les plus pauvres de la péninsule. Mais également l’une des plus passionnantes. Des côtes oblongues de la côte de la Luz aux rivages décharnés et rocheux de la côte d’Almería et du cap de Gata, il est difficile de retenir un seul visage, une seule sensation, une seule impression.

Séville

Séville est une capitale peu représentative. Très monumentale à certains endroits, ses quartiers, véritables petits joyaux, s’expriment avec un panache qui atteint son paroxysme lors de la Semaine Sainte et de la Feria.

Grenade

Sur fond de Sierra Morena, la cité palatine de Grenade est l’une des plus visitées d’Andalousie. Mais la grande dame de pierre n’occulte pas pour autant le fascinant petit quartier de l’Albaicín, en pelote à ses pieds. Façades blanches à foison, petites ruelles pavées en dos d’âne, c’est l’image de l’Espagne éternelle.

Cordoue

Fendue de part en part par le Guadalquivir, la plaine de Cordoue est un site naturel de confluence et de passage. La grande mosquée demeure l'attraction phare de cette petite ville de 300 000 habitants.

Málaga

Depuis ses collines, la grande anse du littoral de Málaga préfigure la Costa del Sol. Probablement l’une des côtes les plus connues au monde. Ni belle ni laide, la ville de Picasso est un bon point de départ d'où s’infiltrer dans les Alpujarras, de tendres petits villages blancs à l’écart de l’agitation des grandes villes, où se réfugièrent en leur temps les Morisques.

Ronda

Si Jerez est la ville du cheval espagnol, Ronda est définitivement celle du toro bravo. L’anneau de son arène, perchée sur un plateau rocheux, a attiré les plus grands. De la dynastie des Romero aux Ordoñez Araujo. Ronda vit grâce aux banderilles et muletas. Longtemps tenues à l’écart par l’encaissement de leurs vallées, les sierras des alentours de Ronda restent des refuges où respire l’âme andalouse dans sa plus pure version.

Jerez

C’est de Jerez que partent les tonneaux du doux breuvage éponyme vers les gosiers anglo-saxons. Jerez, c’est la capitale andalouse du vin, mais aussi la capitale du pur-sang espagnol. Ventée par les brises de mer, la cité, jusque dans ses rues, voue un culte à la plus noble conquête de l’homme.    

Cádiz

Il se dégage de Cádiz une atmosphère de fin du monde. Une atmosphère coloniale. D’ailleurs, l’avenida del sur n’est-elle pas déjà une sorte de Malecón havanais ? Cette presqu’île est captivante pour son carnaval, l’un des plus satiriques de la péninsule.

Guide pays


Pratique