Guide Voyage Séville - Andalousie - KARAVEL
 

Séville et l'Andalousie

Présentation

Introduction

Probablement fondé par les Phéniciens, Cordoue la bien nommée tiendrait son nom de Kartuba ou "cité riche et précieuse". D’abord municipe romain, Cordoue peut se targuer d’avoir été la seule vraie capitale du monde médiéval. Siège du califat d’Occident, capitale de l’Espagne musulmane, berceau de la culture juive ibérique, du VIIIe siècle au Xe siècle, elle a exercé son influence spirituelle de la péninsule arabique aux rives africaines de l’Atlantique. C’est l’histoire d’un fuyard qui a marqué définitivement le destin de la ville. Suite à un changement dynastique en 750, un prince omeyade se réfugie à Cordoue et soumet l’Andalousie. Il se fait proclamer calife sous le nom d’Abd al-Rahman. Commence alors pour l’Andalousie et Cordoue une période faste jamais retrouvée depuis. Cordoue devient la cité la plus peuplée d’Occident et les chroniqueurs ne tarissent pas d’éloges sur le somptueux raffinement de ses mosquées, la fécondité de sa vie culturelle et la cohabitation des trois confessions. Les califes, raffinés et avides de savoir, n’auront de cesse de décliner ces deux qualités dans toutes les disciplines. Penseurs, médecins, musiciens, scientifiques, artistes et artisans affluent des quatre coins du monde pour y pratiquer leur office. Mais Cordoue n’est pas une ville paradisiaque pour autant. Les communautés vivent les unes à côté des autres et non ensemble. La pratique des religions minoritaires est soumise à un impôt califal. D’ailleurs, pour mieux ancrer l’Islam la ville devient, en faisant l'acquisition d'un os de bras du prophète, un lieu de pèlerinage important. En 1031, cette période exceptionnelle prend fin. Cordoue tombe, son califat est supplanté par l’arrivée de nouveaux Berbères, Almoravides puis Almohades. La grandeur de Cordoue semble ne pas s’être éteinte d’un seul coup. Alors que les roitelets des Taifas s’entredéchirent, on accourt toujours dans cette ville perdue sur un coude du Guadalquivir. Deux des plus grands penseurs de l’époque y naissent. Il s’agit d’Averroès et du juif Maïmonide qui, d’ailleurs, fuira l’intolérance cordouane des Almohades pour l’Egypte. Aujourd’hui parcourir les ruelles repues de ces souvenirs, c’est presque revivre une histoire universelle et oublier, l’espace d’une rue, le temps présent. 

Guide pays


Pratique