Guide Voyage Londres - KARAVEL
 

Londres

Où prendre un verre ?

Introduction

Boire une bière dans un pub reste la meilleure façon de s'imprégner de l'âme anglaise. Une population mélangée trinque à l'abri des boiseries sombres, des velours pourpres et des lumières tamisées. On y vient pour refaire le monde, déguster un fish and chips ou jouer aux fléchettes. Les barrières sociales s'estompent, les conversations se croisent. Londres compte plusieurs centaines de pubs. Gastropubs, pubs historiques et pubs théâtres, pubs musicaux ou pubs authentiques. A vous de trouver celui qui vous convient.

Mémoire de comptoir

Les pubs incarnent des points de repère stables dans un centre-ville marqué par les démolitions et les reconstructions. Les plus anciens datent du XVIe siècle. Leurs noms pittoresques sont liés à l'histoire du quartier, à un personnage célèbre, à la royauté ou à la religion. Les grands symboles chrétiens, comme l'agneau (lamb), la cloche (bell) ou la colombe (dove), ont constitué une puissante source d'inspiration. Le mythique Lamb and the Flag, par exemple, évoque l'histoire des croisades. Dans ce contexte, la vague de changements de noms des pubs, rachetés et débaptisés par les grandes chaînes, a provoqué un tollé général à la fin de l'année 2000. Solution préconisée par un grand journal de gauche : classer les noms de pubs vieux de plus de 100 ans, au même titre que les bâtiments qui les abritent.

Fils de pubs 

Les pubs ouvrent en général vers 13 heures et ferment leurs portes très tôt : 23 heures en semaine, 22h30 le dimanche. Certains pubs ont toutefois décroché la permission de minuit dans le centre-ville. Dix minutes avant la clôture, une cloche donne le signal des dernières commandes. Les consommateurs règlent leurs bières au comptoir, avant de s'installer en salle. Le pourboire ne fait pas partie des coutumes. L'accès est en principe interdit aux enfants de moins de 14 ans. La salle à manger leur est généralement accessible mais uniquement pour le déjeuner.

Blonde ou brune ?

Les pubs proposent un nombre impressionnant de bières : des blondes (pale ale, bitter, lager) aux brunes (la stout, à la mousse crémeuse). Une bière tirée au tonneau est dite “draught”.

Dernière remarque : on ne commande pas une bière (beer), mais une “pint” (prononcez “païnte”), l'équivalent d'un demi-litre. Si vous voulez l’équivalent de notre demi (25 cl.), demandez une “half-pint”. Comptez entre 1,80 £ et 2,50 £ la pinte.

Tempête dans une pinte de bière

Rachetés par des grandes chaînes et rebaptisés de noms fantaisistes, les bons vieux pubs traditionnels voient leur identité menacée. Du coup, la résistance s’organise. Le débat a été porté devant la chambre des Communes et le Guardian, un très sérieux quotidien de gauche, invite ses lecteurs à la mobilisation générale. Résultat : la chaîne Firkin a du renoncer à sa manie d’appeler tous les pubs qu’elle rachète “F… and Firkin”, et quelques noms de pubs mythiques ont été réhabilités. Pourtant, la bataille est loin d’être gagnée. Dans certains quartiers londoniens, comme Islington South, la moitié des pubs portent aujourd’hui un nom différent de celui qu’ils avaient à l’origine.