Guide Voyage Berlin - KARAVEL
 

Berlin

Les indispensables

En un coup d'œil

Mitte

C’est le centre historique. Coupé par le Mur au niveau de la porte de Brandebourg, 80 % de sa surface se retrouva en RDA. Aujourd’hui, c’est de nouveau le centre. La fameuse avenue Unter den Linden et l’île des musées, qui étaient à l’Est, en font partie. La Spree traverse le quartier.

A voir : Reichstag, Nouvelle synagogue, Alexanderplatz, Fernsehturm, Nikolaiviertel, Staatsrat, Gendarmenmarkt, Porte de Brandebourg, Musée de Pergame, Musée Schinkel/Eglise Friedrichwerde, Potsdamer Platz, Neue Wache.

Prenzlauer Berg

Rénové depuis la chute du mur, ce quartier garde quelques traces des lendemains de la guerre. Le contraste entre l’ancien et le moderne est étonnant. Il offre aussi un étrange mélange d’un Berlin petit-bourgeois, et d’un Berlin rebelle. Une culture off marginale est née ici. Le soir, plusieurs lieux alternatifs attirent encore les jeunes. Ce quartier surplombe la ville. Trois grandes allées le divisent : Schönhauser Allee, Greifswalder Strasse, et Prenzlauer Allee.

Près de Kollwitzplatz, la Kastanienallee offre un choix sympathique de petits cafés.

A voir : Cimetière juif

Kreuzberg

Avant la chute du Mur, la contre-culture berlinoise naissait ici. Squatters, punks et babas cool s’y côtoyaient. Depuis la réunification, ce quartier constitue l’un des centres de la ville. Les anciens immeubles aux façades noirâtres font peau neuve. Le quartier abrite une grande partie de la communauté turque. Le long du Landwehrkanal, le marché turc anime le quartier avec ses étals colorés.

A voir : Checkpoint Charlie (musée du Mur).

Charlottenbourg

Pendant longtemps, c’était la "vitrine" du monde occidental. L’artère qui traverse le quartier, le Kurfürstendamm, est encore un des hauts lieux du shopping. Elle regorge de cafés. On la surnomme Ku’Damm.

Un château baroque, ancienne résidence d’été des rois de Prusse, domine la Spree. C’est lui qui a donné son nom au quartier.

A voir : Musée égyptien, Eglise du souvenir (Kaiser-Wilhelm-Gedächtniskirche).

Spandau

Petit village dans la ville, cerné de bois et d’eau. Avec ses ruelles baroques, le quartier a conservé son cachet d’antan. Spandau constitua le premier centre urbain de Berlin. Sa citadelle joua toujours un rôle stratégique dans la défense de la ville.

A voir : Citadelle.

Köpenick

Ancien village de pêcheurs slaves, Köpenick se situe sur une île, au centre de la Spree et de la Dahme. On vient souvent à Köpenick  pour visiter son château. La vieille ville a peu changé. Les rues autour de l’hôtel de ville ont été restaurées récemment. Vous pouvez y voir de nombreuses maisons du XVIIIe et XIXe siècle. 

A voir : Château de Köpenick (réouverture en 2004).

Tiergarten

Le parc du Tiergarten, 200 ha, est un vrai bol d’air pour Berlin. Au milieu s’érige la célèbre colonne dominée par l’ange de la Victoire. Le nord était une ancienne résidence des Huguenots, puis des ouvriers. Il a conservé son aspect populaire. Le sud, plus luxueux, abrite des grands hôtels, des diplomates et le forum de la Culture.

A voir : Colonne de la Victoire, Maison des cultures du monde, Zoo, Parc de Tiergarten, Nouvelle Galerie nationale, Hamburger Banhof, Archives du Bauhaus.

Friedrichshain

Anciennement à l’Est, ce quartier peut, aux premiers abords, sembler gris et monotone. Il est surtout résidentiel. La prestigieuse avenue de la RDA, Karl-Marx-Allee, traverse Friedrichshain. C’est également ici que l'on trouve le dernier grand vestige du Mur (East side gallery). La nuit, le quartier s’anime. Le tout est de savoir où se trouvent les lieux de la culture alternative.

A voir : Karl-Marx-Allee.

Schöneberg

Le symbole de ce quartier : Marlène Dietrich. C’est ici que la diva passa son enfance. Elle est enterrée à Schöneberg. Un autre nom connu associé au quartier : J.F.Kennedy. Le 26 juin 1963, il prononça dans la mairie son célèbre discours ponctué par la déclaration : "Ich bin ein Berliner". Vers 1870, Schöneberg était un territoire agricole. L’urbanisation profita aux propriétaires de champs qui s’enrichirent. Aujourd’hui, c’est un quartier assez chic et résidentiel.

A voir : le cimetière où est enterrée Marlène Dietrich.

Wedding

Le quartier est surnommé "Wedding le rouge" depuis les années 20. Les communistes étaient fortement implantés ici. A l'époque, Wedding abritait un grand nombre d’usines et d’industries. Aujourd’hui, les taudis d’avant la seconde guerre mondiale ont fait place à des habitations modernes. La modernisation a aussi touché les entreprises. Désormais, Wedding apparaît comme un centre d’innovation industrielle. Les espaces verts conservent toutefois leur place. Ils occupent 1/5e de la superficie. Wedding est aussi désigné comme le quartier turc de Berlin, avec Kreuzberg.