Guide Voyage Rome - KARAVEL
 

Rome

Les indispensables

Introduction

Les surnoms de Rome laissent penser que la ville marque les esprits. On ne s'appelle pas Ville éternelle ou capitale du monde antique sans raison. Chacun trouvera la sienne. Beaucoup auront envie de revenir, vite. Alors comment présenter Rome en quelques lignes ?  Rome est la ville des églises. Certes, il y en a environ 300, toutes plus belles les unes que les autres. Mais Rome est aussi la ville des fontaines, des marchés colorés, des catacombes et des chats. Elle est connue pour ses musées, ses glaciers, sa Dolce Vita et ses obélisques. A tout cela, vous pouvez encore ajouter les trattorias, le Vatican,  la légende, les jeux du cirque,  les forums impériaux et des terrasses de café sur des places qui ressemblent à des décors de théâtre.

Rome se découvre en deux dimensions. En surface d'abord, en arpentant quartier par quartier ces différents villages qui composent la capitale. Vous avez de la chance, sa richesse n'est pas seulement dans ses musées, d'une diversité stupéfiante. L'art est partout à Rome : dans les palais, les fontaines, l'architecture des places ou sur ces morceaux de colonnes antiques qui vous surprennent au détour d'une rue. En profondeur ensuite. Vous découvrirez que Rome est constituée de différentes couches ou strates qui se superposent. Vous verrez ainsi jusqu'à six époques différentes représentées dans la même église. Les édifices païens, antiques, paléochrétiens, romans, Renaissance, baroques ou néoclassiques se succèdent  et se côtoient parfois dans un joyeux désordre qui vous ravira. Alors bien sûr le passé est omniprésent à Rome. Mais n'oubliez pas le présent : Rome s'est faite belle pour le jubilé de l'an 2000. Vous rencontrerez des palais aux couleurs retrouvées, de nouveaux musées et des places devenues piétonnières. 

Comment découvrir Rome? A pied tout simplement. En Vespa à la rigueur. Evitez la voiture, un enfer si vous circulez dans le centre historique. Si vous pouvez, choisissez le printemps ou l'automne pour la visiter. Evitez le mois d'août : ses habitants désertent la ville et Rome sans les Romains n'est pas tout à fait Rome. Enfin un dernier conseil : prenez votre temps. N'oubliez pas que ce sont les Romains qui inventèrent l'otium, le loisir élevé en mode de vie. Nulle part en Italie vous ne verrez tant d'attention portée à l'art de vivre sous toutes ses formes. Une conversation avec un ami à la terrasse d'un café, une promenade en bonne compagnie dans les jardins du Pincio, un dîner en famille dans une trattoria ou la lecture du journal sur un banc au soleil participent de ces moments privilégiés que s'accordent  souvent les Romains. Alors laissez les Milanais, les Turinois ou les Florentins se moquer de ces Romains qui ne travaillent jamais et ne pensent qu'à profiter du moment qui passe. Ils sont peut-être simplement jaloux du bonheur d'être Romain.   

Guide pays